Catherine Fournier veut être une mairesse partenaire des écoles

Longueuil, le 31 août 2021 – En ce jour de rentrée scolaire au Centre de services scolaire Marie-Victorin (CSSMV), Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier propose de renforcer la collaboration entre les écoles et la municipalité pour assurer une rentrée sécuritaire et une place à l’école pour tous les enfants de Longueuil.


« La sécurité aux abords de nos écoles laisse malheureusement souvent à désirer. Il manque de mesures d'atténuation pour la vitesse des véhicules et la signalisation dans les zones scolaires est peu respectée par certains automobilistes. Sur un tout autre plan, on sait que l’adoption d’une loi a été nécessaire en 2019 pour forcer les villes à céder des terrains afin de prévoir un nombre suffisant d’écoles pour les nouveaux développements. Aujourd’hui, on voit bien le résultat d’années de manque de planification : nos cours d’écoles débordent d’unités modulaires et le Centre de service scolaire Marie-Victorin aurait besoin de plusieurs nouvelles écoles pour répondre à la demande grandissante, notamment celle liée à la hausse de l’immigration sur notre territoire. Je crois que nous avons un devoir en tant que Ville de prévoir en amont la présence d’écoles dans nos plans de développement et d’urbanisme, et de nous assurer que l’emplacement de ces écoles favorisent le développement de bonnes habitudes de vie en étant à distance de marche du domicile des élèves, un principe à la base de la vision d’école de quartier », a expliqué Catherine Fournier, candidate à la mairie pour Coalition Longueuil.


EN RÉSUMÉ
Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier propose de renforcer la collaboration entre la Ville et le CSSMV sur deux axes :


Intégrer l’éducation à la planification urbaine :

  • S’assurer, avant que des projets de développement immobiliers soient lancés, qu’un ou des terrains soient réservés pour construire une ou des écoles primaires en calculant les projections de population dans les nouveaux développements, comme c’est déjà le cas pour les parcs ;

  • Maintenir une attention sur les changements démographiques dans les quartiers pour garantir une offre scolaire en fonction de l’établissement de familles ;

  • S’assurer que les futures écoles de quartier se retrouvent à une distance de marche des nouveaux développements, notamment dans le secteur du centre-ville de Longueuil ;

  • Appuyer les écoles dans la réalisation de projets ouverts sur la communauté, comme des jardins pédagogiques.

 

Assurer la sécurité dans les zones scolaires :

  • Travailler en concertation avec les conseils d’établissement des écoles, le Centre de service scolaire Marie-Victorin (CSSMV), les travaux publics et le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) afin de mettre en place un plan de déplacement scolaire et des mesures de sécurisation aux abords des écoles adaptés à chaque zone scolaire ;

  • Mettre en place une campagne de sensibilisation auprès des usagers de la route, intégrer des mesures de modération de la vitesse et faire un marquage au sol distinctif pour les zones de débarcadère et les corridors scolaires ;

  • Soutenir les initiatives citoyennes comme les signaleurs bénévoles en heure de pointe scolaire ou l’entraide entre les parents de l’école (covoiturage, accompagnement des marcheurs, etc.).


« Trop souvent, quand tu arrives aux abords d’une école, c’est le chaos. Il y a des voitures partout, dont celles de gens pressés qui ne font pas attention au corridor scolaire. Le personnel des écoles et les gens qui vivent sur les rues adjacentes peuvent en témoigner. Plusieurs parents nous rapportent aussi de telles situations. Les parents ne savent souvent plus où se mettre pour assurer la sécurité de leurs enfants. Il faut qu’on concerte tous les acteurs pour réduire le stress occasionné par les moments de la journée où les enfants se rendent et sortent des écoles », a ajouté Alvaro Cueto, enseignant au secondaire et candidat de Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier dans le district d’Iberville.