Catherine Fournier propose l’adoption d’une Charte verte de la Ville de Longueuil

Longueuil, le 21 juin 2021 – Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier propose l’adoption d’une Charte verte de la Ville de Longueuil, destinée à s’assurer de la protection des droits environnementaux citoyens et à conserver les milieux naturels de la ville. Il s’agira de la première charte du genre au Québec, plaçant Longueuil comme pionnière en matière de développement durable et de démocratie environnementale.


« L’environnement est au coeur des préoccupations de tout le tissu social longueuillois. Des groupes citoyens ont fait adopter la Déclaration d’urgence climatique à la Ville et les acteurs de notre économie locale font preuve d’innovation en matière de développement durable. Je crois qu’il est temps que notre ville prenne un engagement pour l’environnement à la hauteur de celui de notre collectivité », a exprimé la candidate à la mairie, Catherine Fournier.


EN RÉSUMÉ
Comme mairesse de la Ville de Longueuil, Catherine Fournier s’engage à faire adopter une Charte verte de la Ville de Longueuil dans le but de :

  • Définir les droits des citoyens à un environnement sain, aux espaces verts et aux services écologiques rendus par les milieux naturels de Longueuil ;

  • Assurer aux citoyens l’accès à l’information et à des mécanismes de participation aux décisions environnementales de la Ville ;

  • Inscrire les responsabilités de la Ville quant à la préservation et la restauration de l’environnement.


« Pour rétablir la confiance des citoyennes et des citoyens en la capacité de nos institutions démocratiques à s’attaquer à des problèmes de taille comme les changements climatiques, il faut passer de la parole aux actes. Avec la Charte verte, on s’engage concrètement à préserver notre environnement et à ce que les citoyennes et les citoyens aient voix au chapitre. Ce texte fera partie de la réglementation de la Ville de Longueuil et permettra de mettre les droits environnementaux au-dessus de la partisanerie et du jeu politique », a conclu Catherine Fournier.