Fin des nuisances liées aux vols d’hélicoptères au-dessus de certains quartiers résidentiels : victoire pour les citoyennes et les citoyens de Longueuil

 Longueuil, le 2 mai 2022 – Après plus d’un an à subir d’importantes nuisances liées aux vols d’hélicoptères, les Longueuilloises et les Longueuillois des secteurs est de la ville peuvent enfin retrouver leur quiétude. En effet, de nouvelles routes de vol ont été établies au départ de l’Aéroport Montréal – Saint-Hubert ainsi que de l’aérodrome Montréal / St-Hubert Héli-Inter (CTG2) et sont officiellement en vigueur depuis le 15 avril. Ces nouvelles routes seront officiellement publiées dans la prochaine édition du Supplément de vol Canada (CFS) le 19 mai 2022.

« Je suis tellement soulagée pour les citoyennes et les citoyens de mon quartier! Il s’agit d’une grande victoire collective. Tous les efforts déployés – et additionnés – ont finalement porté fruit. Rappelons que la situation était invivable depuis le printemps 2021, alors que les résidents des secteurs est de la ville avaient commencé à subir une forte pollution sonore provenant des hélicoptères et ce, à raison de plusieurs dizaines de reprises chaque jour en période estivale, une situation exacerbée la fin de semaine où la fréquence variait parfois de seulement 10 à 15 minutes entre les vols, du matin au soir. Le bruit sur certaines rues était tellement intense qu’il forçait l’arrêt des conversations », a contextualisé Lysa Bélaïcha, conseillère municipale du district du Boisé-Du Tremblay, principal quartier touché par la problématique des hélicoptères. « Je souhaite par ailleurs souligner l’engagement et la détermination de Simon Laferrière et de Malik Yacoubi, des citoyens impliqués dans ce dossier et résidents de ce secteur, qui ont travaillé d’arrache-pied pour sensibiliser tous les acteurs et ainsi réussir à faire bouger les choses. L’implication citoyenne a réussi à faire pencher la balance, j’en suis absolument convaincue », a-t-elle ajouté. 

« En campagne électorale, nous nous sommes engagés à collaborer avec les différents acteurs impliqués afin de nous assurer que des solutions puissent être trouvées. C’est ce que nous avons fait et c’est avec satisfaction que j’en constate aujourd’hui le résultat concret, au bénéfice de la qualité de vie des résidents de nos secteurs », a renchéri Jonathan Tabarah, conseiller municipal du district du Parc-Michel-Chartrand, dont les citoyennes et les citoyens exprimaient également plusieurs préoccupations en regard du phénomène. 

« Je tiens à remercier tous les acteurs impliqués qui ont mis la main à la pâte afin de contribuer à régler cet enjeu épineux, mais surtout la population pour sa patience. Il s’agissait de l’un des dossiers prioritaires de notre équipe, sur lequel nous planchions depuis notre élection, notamment par le biais de la Table des élus que j’ai mise sur pied. Les liens entre Hélicraft, NAV Canada et Transports Canada étant complexes, cela nous a commandé une bonne dose de résilience. Heureusement, nous assistons à un dénouement positif dans ce dossier et ce, avant l’été, fidèlement à l’objectif que nous nous étions fixé. C’est encore une fois la preuve de l’efficacité de la politique de collaboration mise en œuvre par notre nouvelle administration », a affirmé la mairesse de Longueuil, Catherine Fournier. « En terminant, j’invite néanmoins tous les partenaires à rester vigilants, et j’appelle particulièrement les autorités fédérales à s’assurer du respect du Règlement sur l’aviation canadien (RAC), qui encadre entre autres les hauteurs minimales pour les vols d’hélicoptères », a-t-elle conclu.
 

Source : Cabinet de la mairesse de Longueuil