Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier veut instaurer une culture de transparence et de participation citoyenne à la Ville

Longueuil, le 12 octobre 2021 – Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier désire impliquer le citoyen pour le mettre au coeur du développement de la ville et de la vie de quartier en adoptant une démarche mobilisatrice facilitant l’accès aux services.
« L’ingéniosité et la créativité des citoyennes et des citoyens de Longueuil n’ont pas de limite. Je suis fière de vivre dans une ville diversifiée, où on retrouve des gens avec toutes sortes de parcours de vie. Je veux que les Longueuilloises et Longueuillois sentent que leur ville les accueille et les met à contribution pour améliorer leur qualité de vie et propulser leurs projets d’avenir. Il ne suffit pas de les consulter ou de les enjoindre à voter tous les quatre ans, il faut aussi être proactif pour aller à leur rencontre, chercher à les impliquer et valoriser le savoir citoyen. En plus du nouvel Office de consultation publique que nous souhaitons mettre sur pied, plusieurs idées nous animent pour rendre notre ville plus transparente et plus animée sur le plan démocratique. Ce sont des questions qui m’ont toujours interpellée en tant que députée et dont je continuerai de faire la promotion comme mairesse, dans le but de contribuer à rebâtir la confiance envers nos institutions, l’objectif au coeur de mon engagement politique », a déclaré Catherine Fournier, candidate à la mairie pour Coalition Longueuil.

 

EN RÉSUMÉ
Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier propose un plan en deux axes pour arriver à instaurer une culture de transparence et de participation citoyenne à la Ville :


Transparence de l’appareil municipal

  • Nommer un conseiller scientifique en chef de la Ville ;

  • Produire et diffuser des données statistiques sur les services rendus par la Ville ;

  • Adopter des dispositions limitant les exceptions au caractère public des délibérations des élus ;

  • Ouvrir à l’ensemble des élus les rencontres préparatoires au conseil en présence de fonctionnaires municipaux et de la direction générale, et rendre accessibles au public et aux médias les informations non confidentielles en découlant ;

  • Faciliter la recherche de règlements municipaux et l’accès aux documents produits par la Ville ;

  • Viser à remplir les critères pour l’obtention de la norme internationale anticorruption ISO 37001.

Civilité, vie démocratique et participation citoyenne

  • Adopter, en concertation avec tous les élus, un code de procédures et de civilité pour le conseil de ville ;

  • Mettre en place le Bureau de l’expérience citoyenne dont le mandat sera d’évaluer et de bonifier les communications et les services offerts à la population, dont le service 311, afin de maximiser la satisfaction citoyenne et permettre aux citoyens de découvrir leur ville ;

  • Mettre sur pied des instances de participation citoyenne, comme un conseil jeunesse, un conseil interculturel et un conseil des aînés, afin de valoriser les expériences diverses et permettre aux groupes concernés par certaines décisions de se saisir de problématiques affectant spécifiquement leur segment de la population ;

  • Initier les jeunes à l’exercice de la citoyenneté en faisant le lien entre le conseil jeunesse et les comités étudiants dans les écoles ;

  • Faciliter la mise sur pied de comités de bon voisinage incluant les citoyens, les organismes et les citoyens corporatifs pour discuter de divers enjeux, notamment les travaux et la cohabitation des différents usages ;

  • Tenir un événement festif annuel pour accueillir les nouveaux résidents de Longueuil et leur faire parvenir une trousse d’accueil présentant le fonctionnement de la ville et ses services ;

  • Doter le nouvel Office de consultation publique d’une expertise en mobilisation des communautés vulnérables ou sous-représentées dans l’espace public ;

  • Rendre disponible un service de halte-garderie pour permettre aux parents d’aller poser des questions au conseil de ville.

 

« Quand je fais du porte-à-porte, je pense souvent à la chance que j’ai en tant que jeune femme de pouvoir m’impliquer en politique et me présenter à une élection. Bien des jeunes femmes comme moi vivent dans des régions du monde marquées par les conflits, l’insécurité ou encore les désastres climatiques et n’ont pas les mêmes chances. On le voit trop souvent : la démocratie, c’est fragile, et on a le devoir de l’entretenir. Je crois que c’est important que la Ville, en tant que gouvernement de proximité, puisse offrir le plus d’occasions possible aux gens de faire entendre leur voix », a détaillé Lysa Bélaïcha, candidate de la Coalition Longueuil dans le district du Boisé-du Tremblay.

« J’ai participé à de nombreuses reprises aux consultations de la ville et j’ai souvent assisté aux séances du conseil. Malheureusement, on y revoit souvent les mêmes visages et il y a de larges pans de la population qui ne sont pas représentés. Pour rejoindre ces gens, il faut adapter les façons de faire et considérer les enjeux socio-économiques freinant la participation citoyenne. C’est ce à quoi nous nous engageons », a conclu Carl Lévesque, candidat de la Coalition Longueuil dans le district du Coteau-Rouge.