Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier souhaite favoriser les échanges intergénérationnels

Longueuil, le 29 juin 2021 – Prenant acte de l’isolement entraîné par les derniers mois pandémiques, Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier souhaite offrir aux Longueuilloises et Longueuillois une plus grande mixité intergénérationnelle, en favorisant la création d’espaces de dialogues et la mise sur pied de projets communautaires et d’habitation dédiés à cet objectif.


« J’ai eu moi-même cette chance incroyable de vivre au quotidien une grande partie de ma vie avec ma grand-mère maternelle. Son enseignement, nos nombreux échanges, son histoire et notre relation de proximité ont contribué à faire de moi la femme que je suis devenue aujourd’hui. C’est une grande richesse pour un jeune de pouvoir côtoyer une personne âgée et ainsi apprendre de son expérience. Ça nous permet de comprendre d’où l’on vient pour mieux savoir où l’on va. Pour les aînés, c’est une façon de de contribuer à soutenir la relève en transmettant un bagage de connaissances et un legs précieux, mais aussi une façon de briser l’isolement. C’est la raison pour laquelle je crois intimement à ce maillage générationnel. Comme mairesse de Longueuil, je favoriserai les projets qui permettront ces échanges et cette cohabitation », a mentionné d’entrée de jeu Catherine Fournier, candidate à la mairie.


EN RÉSUMÉ
Pour arriver à favoriser la mixité intergénérationnelle, Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier souhaite donc :

  1. Doter les parcs de tables de jeux intégrés, comme les échecs, le backgammon, etc., et augmenter le nombre de bancs publics ;

  2. Permettre l’opération de camions de nourriture (food trucks) par des organismes jeunesse du territoire, notamment lors de la période de fréquentation augmentée (saison estivale) ;

  3. Implanter, en collaboration avec les partenaires communautaires, des événements et des occasions d’échanges intergénérationnels dans les bibliothèques, notamment calqués sur le modèle des “bibliothèques humaines” danoises, où l’on peut écouter les histoires de vie des gens ;

  4. Faciliter l’accès aux permis de construction ou de rénovation pour les projets communautaires et habitations à vocation intergénérationnelle ;

  5. Offrir des incitatifs aux organismes pour la mise sur pied de programmes et d’activités qui valorisent l’entraide entre les générations, notamment en matière d’accompagnement numérique.


« À titre d’ancienne présidente de la Maison Kekpart, dont la mission vise principalement à offrir un lieu de dialogue sécuritaire pour les jeunes, je suis convaincue que nous pourrions grandement bénéficier de davantage d’espaces où nous pourrons apprendre des générations plus âgées, notamment au sein des organismes communautaires et dans les parcs l’été. Non seulement la jeunesse pourrait contribuer à aider concrètement les aînés, mais ce serait également une excellente occasion de valorisation pour plusieurs jeunes », a renchéri Lysa Bélaïcha, candidate de la coalition dans le district du Boisé-Du Tremblay.


« Je pense humblement pouvoir témoigner que l’une comme l’autre, nous avons, ma grand-mère et moi, tiré profit de cette expérience de vie. Je sais aussi que cela rassurait ma famille de savoir que ma grand-mère avait des occasions de discuter, d’échanger et de s’occuper auprès de mes frères et moi, comme nous avions l’extraordinaire chance de vivre ensemble. Par la mise en place de ces différentes initiatives, je souhaite que ce sentiment de quiétude gagne les familles dont un proche aîné réside à Longueuil » a conclu la candidate à la mairie et cheffe de Coalition Longueuil, Catherine Fournier.