Feux de foyer extérieurs et encadrement des démolitions : 
la Ville de Longueuil adopte officiellement les deux nouveaux règlements

Longueuil, le 14 décembre 2021 – À l’occasion de la deuxième séance du conseil de ville de Longueuil du présent mandat, la mairesse, les conseillères et les conseillers ont officiellement adopté les nouveaux règlements concernant les feux de foyer extérieurs et l’encadrement des démolitions, dont les avis de motion avaient été déposés à la dernière séance du conseil, le 23 novembre dernier.

 

« Ces modifications permettent, d’une part, de mieux respecter l’autonomie des arrondissements en impliquant la population dans la prise de décision et de veiller, d’autre part, à la conservation de notre patrimoine », se réjouit Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.

 

Adoption d’un règlement provisoire visant à autoriser de nouveau les feux extérieurs au bois sur les territoires des arrondissements de Greenfield Park et de Saint-Hubert


La modification au Règlement sur les nuisances, la paix et le bon ordre autorise de nouveau les citoyennes et citoyens de Greenfield Park et de Saint-Hubert à faire des feux extérieurs au bois dans leur cour, et ce, dès aujourd’hui. L’interdiction demeure quant à elle maintenue dans le Vieux-Longueuil. Cette modification vise à revenir à la situation qui prévalait avant l'adoption du règlement adopté le 20 avril dernier, lequel était venu interdire les feux extérieurs au bois sur tout le territoire de la Ville. Il est à noter que cette modification s’inscrit comme une solution temporaire d’ici à ce que l’Office de participation publique de Longueuil (OPPL), qui sera mis sur pied en 2022, tienne une consultation complète sur la question, où des experts en santé publique et en environnement seront notamment entendus afin de déterminer une règlementation robuste qui fasse consensus, destinée à être appliquée sur tout le territoire de la ville. Notons que dans l’intervalle, une campagne de communication sera déployée par la Ville de Longueuil pour sensibiliser les citoyennes et les citoyens de ces arrondissements sur les bonnes pratiques à adopter dans ce cadre règlementaire, incluant la sensibilisation aux épisodes de smog et aux interdictions en vigueur découlant de la règlementation incendie, ainsi qu’à l’importance du bon voisinage.

« Ce dossier est représentatif de l’approche que nous aurons au cours des quatre prochaines années. Nous voulons maintenir un dialogue constant avec la population et les impliquer dans la prise de décision. Quelle que soit l’issue de la consultation, nous croyons que cette façon de faire est respectueuse des différents points de vue et qu’elle suscitera l’adhésion des Longueuilloises et des Longueuillois », a ajouté la mairesse.

 

Adoption du Règlement régissant la démolition d’immeubles


Le Règlement régissant la démolition d’immeubles permettra la création d'un comité d'étude des demandes de démolition d'immeubles et de son fonctionnement. Ce projet s’appliquera également à toute demande de certificat d'autorisation pour la démolition d'un immeuble ayant l’une des caractéristiques suivantes, soit un immeuble patrimonial au sens de l’article 148.0.1 de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme, un bâtiment principal possédant une valeur patrimoniale potentielle identifiée au document complémentaire du Plan d'urbanisme, un bâtiment principal construit avant 1940 et un bâtiment principal comprenant trois logements ou moins et étant situé dans un quartier ancien.

« L’encadrement des démolitions représente un défi complexe. Il faut jongler entre la conservation du patrimoine, dont le patrimoine modeste, le redéveloppement de certains quartiers et la densification de notre territoire. Le comité de démolitions est une première étape pour répondre aux préoccupations citoyennes en ce sens. Plusieurs autres étapes devront suivre. C’est ce à quoi nous nous sommes engagés et nous avons bien l’intention de maintenir le cap pour préserver l’identité de nos quartiers », a déclaré Jonathan Tabarah, vice-président du comité exécutif et responsable des dossiers de l’habitation et du patrimoine.

À propos de l’Office de participation publique de Longueuil (OPPL)


La création de l’Office de participation publique de Longueuil permettra à la Ville de se doter d’une instance permanente paramunicipale de participation publique formée de commissaires indépendants, qui mènera notamment à des consultations sur tout sujet demandé par le comité exécutif, le conseil municipal, l’un des conseils d’arrondissement, incluant des règlements ou des projets particuliers. Rappelons qu’un premier coup d’envoi à la création de cet office a été donné lors du dernier conseil de ville par le dépôt d’un avis de motion par la mairesse nouvellement élue, Catherine Fournier.

 

Source : Cabinet de la mairesse de Longueuil