Catherine Fournier veut créer la Promenade laurentienne et l’Écoparc Marie-Victorin pour garantir l’accès au fleuve aux Longueuillois

Longueuil, le 20 octobre 2021 – Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier propose de créer la Promenade laurentienne, un axe convivial entre la fin du boulevard Taschereau et la Marina de Longueuil, et l’Écoparc Marie-Victorin, un réaménagement du parc Marie-Victorin et du secteur de la Pointe-du-Marigot. Ce projet d’envergure permettra de garantir un accès digne de ce nom au fleuve à la population de Longueuil et de faire du site la porte d’entrée touristique de notre ville et de notre région. Rappelons que l’administration sortante prévoyait utiliser une bonne partie de ces terrains pour la construction de tours d’habitation de luxe. Ainsi, les contrats immobiliers devront être soigneusement analysés et reconsidérés pour permettre l’avènement de ce nouveau projet.


« Le Fleuve Saint-Laurent est ancré dans l’histoire de Longueuil. Nous sommes favorables au développement de ce secteur, mais ce développement ne doit pas se faire n’importe comment. Il faut penser en termes de mixité sociale, de mobilité, de paysage et de défis environnementaux, notamment en lien avec l’érosion des berges. Surtout, nous devons permettre aux citoyennes et aux citoyens de se réapproprier le bord de l’eau. Avec la Promenade laurentienne et l’Écoparc Marie-Victorin, on pourra s’y divertir, admirer la nature du fleuve et faire découvrir Longueuil aux gens de l’extérieur. Nous mettons ainsi de l’avant une vision durable et accessible du développement aux abords du Saint-Laurent », a déclaré Catherine Fournier, candidate à la mairie pour Coalition Longueuil.


EN RÉSUMÉ
Coalition Longueuil — Équipe Catherine Fournier propose de créer la Promenade laurentienne et l’Écoparc Marie-Victorin pour garantir l’accès au fleuve Saint-Laurent pour la population longueuilloise :

  • Lancer un appel de projets pour créer une promenade le long du chemin de la Rive entre le boulevard Taschereau et la Marina de Longueuil, incluant une offre inclusive d’espaces de divertissement et de loisirs ;

  • Faire de cette promenade une destination de choix en l’inscrivant comme halte dans le sentier cyclable Oka–Mont-Saint-Hilaire et en la reliant par navette fluviale au Vieux-Port de Montréal et à l’île Sainte-Hélène ;

  • Intégrer du verdissement à ce développement et des rappels créatifs à l’histoire de Longueuil ;

  • Réaménager le parc Marie-Victorin et le parc de la Pointe-du-Marigot en les dotant des infrastructures nécessaires (chalet d’accueil, éclairage, balisage et aménagement du sentier, location d’équipement, zone de préservation, équipements de gestion des matières résiduelles, etc.) pour en faire un Écoparc s’inscrivant dans le tourisme durable ;

  • Inscrire l’Écoparc Marie-Victorin dans la Trame verte et bleue du Grand-Montréal et en faire, avec son prolongement avec le parc national des Îles-de-Boucherville, une des plus grandes réserves aquatiques au Québec ;

  • Mettre sur pied un partenariat avec le Club nautique de Longueuil pour la location de canots, kayaks, etc. dans des espaces sécurisés pour la pratique des sports nautiques ;

  • Assurer une accessibilité renforcée en collaborant avec le Réseau de transport de Longueuil et en profitant de la refonte du réseau routier supérieur avoisinant pour intégrer des liens pédestres et cyclables ;

  • Promouvoir les attraits de la Promenade laurentienne et de l’Écoparc Marie-Victorin auprès des citoyens de la Rive-Sud et d’ailleurs ;

  • Renforcer la sécurité publique dans ce secteur en collaboration avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL).


« Je suis un grand passionné d’histoire - mon père l’a enseignée pendant 30 ans! - et j’ai toujours trouvé qu’on pourrait offrir un hommage beaucoup plus intéressant au Frère Marie-Victorin. C’est triste de penser que le parc Marie-Victorin n’a pas bonne réputation au plan de la sécurité et de la salubrité. Il est désuet, souvent jonché de déchets, peu invitant et surtout, il n’évoque pas l’importante contribution scientifique de ce botaniste d’exception, notamment avec la publication de son oeuvre maîtresse la Flore laurentienne. Le fleuve, c’est notre or bleu, et le Frère Marie-Victorin le savait déjà dans les années 1930. Nous devons reprendre le flambeau et mettre en valeur la nature extraordinaire de notre fleuve », a ajouté Sylvain Larocque, candidat de la Coalition Longueuil dans le district de Saint-Charles.


« Imaginez pouvoir inviter vos amis de Montréal à venir passer du temps à Longueuil, d’abord en prenant un bon repas sur la rue Saint-Charles puis en allant passer la soirée dans de nouvelles installations fluviales. Le bord de l’eau est un secteur sous-exploité et nous proposons de doter notre ville d’une identité touristique claire. La Promenade laurentienne a le potentiel de donner un nouveau souffle à la vie sociale à Longueuil et de nous permettre de passer du bon temps avec nos proches avec vue sur le fleuve. Nous voulons que ce soit un espace convivial, accessible en transport collectif et actif. Surtout, ce lieu doit être accueillant pour toutes les Longueuilloises et tous les Longueuillois », a conclu Jonathan Tabarah, candidat dans le district du Parc-Michel-
Chartrand.