Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier fera de la sécurité publique une priorité

Longueuil, le 11 août 2021 – Dans la foulée des malheureux événements survenus la semaine dernière sur la rue Truteau, Coalition Longueuil – Équipe Catherine Fournier tient à assurer aux Longueuilloises et Longueuillois que la sécurité publique sera érigée au rang de priorité par sa future administration.


« La fusillade sur le rue Truteau a inquiété la population de Longueuil et, comme citoyenne, je comprends parfaitement ces préoccupations, puisque je les partage. Deux fusillades étaient également survenues coup sur coup chez nous en mars dernier. Quand on voit ce genre d’événements se multiplier à Montréal, il est normal de se poser des questions concernant la situation sur la Rive-Sud. Nous devons prévenir au maximum de tels débordements sur notre territoire. Une ville a la responsabilité de veiller à la sécurité de tous, avec une attention particulière pour les enfants, les femmes, les aînés et les personnes vulnérables, et c’est ce à quoi nous nous engageons » a énoncé d’entrée de jeu Catherine Fournier.


« Non seulement il faut prévenir la violence par armes à feu, mais nous devons également agir pour lutter contre le trafic d’armes, travailler en collaboration avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et augmenter leurs ressources pour assurer une présence policière plus soutenue dans certains quartiers, et améliorer l’éclairage sur nos rues, entre autres », a décliné la candidate à la mairie. « Nous pouvons déjà être très fiers de l’excellent travail du SPAL et de sa proactivité sous le leadership de Fady Dagher et de son équipe. Nous poursuivrons ces avancées pour faire de Longueuil l’une des grandes villes les plus sécuritaires au Québec », a-t-elle précisé.


« Le renforcement de la sécurité dans nos quartiers est l’un des enjeux qui m’a poussée à faire le saut en politique municipale. Comme jeune femme résidente de Longueuil depuis maintenant plus de sept ans, j’ai souvent eu des raisons de craindre pour ma sécurité lorsque je marchais le soir dans mon quartier. Ce n’est pas normal. Tous les citoyens méritent de vivre dans un environnement où ils se sentiront en sécurité, à toute heure de la journée », a déclaré Rolande Balma, candidate de la coalition dans le district d’Antoinette-Robidoux.

EN RÉSUMÉ
Coalition Longueuil - Équipe Catherine Fournier mettra en oeuvre un plan costaud de cinq principales mesures pour renforcer la sécurité publique :

  • Accroître les ressources du SPAL afin de lutter contre le trafic et la violence par armes à feu et assurer une mise en commun des ressources du SPAL, du SPVM et de la SQ en matière technique, technologique et en cybersécurité afin de lutter contre le crime organisé ;

  • Investir dans la recherche afin de favoriser la collaboration entre le SPAL et les organismes de prévention en matière de sécurité publique ;

  • Assurer une augmentation de la présence policière la nuit et favoriser les modes variés de surveillance, comme la patrouille à vélo, la présence d’employés de parc et la présence de caméras de surveillance dans les endroits où la situation le requiert ;

  • Appuyer la conversion annoncée de tous les lampadaires à l’éclairage DEL sur le territoire de la Ville d’ici 2023 ou tout autre moyen visant à assurer un éclairage adéquat dans l’ensemble des quartiers ;

  • Prévoir des interventions ciblées pour améliorer l’éclairage déficient dans certains parcs et pistes piétonnes et cyclables (ex.: la passerelle au-dessus du boul. Taschereau près de la rue Manseau, la passerelle menant à Saint-Hubert qui relie les pistes cyclables Julien-Lord et Soucy-Maricourt, le passage piétonnier sous le viaduc du boul. Taschereau au-dessus du boul. Curé Poirier, etc.), tout en entretenant les lieux afin d’éviter que la végétation nuise à l’éclairage.

« Alors que des élections fédérales sont à nos portes, nous demandons du même souffle aux formations politiques en lice de s’engager à ce que l’interdiction des armes de poing prévue dans le projet de loi C-21 ne relève pas des municipalités, mais plutôt du gouvernement du Québec, dans l’objectif de les interdire dans l’ensemble des villes. La criminalité ne connaît pas de frontières. Qui plus est, les municipalités n’ont pas toutes les ressources pour appliquer cette disposition », a ajouté la candidate Rolande Balma.
 

« Rappelons que le Comité Femmes et Sécurité urbaine du Vieux-Longueuil et de Greenfield Park/Saint-Hubert, mis sur pied à l’initiative du Centre des femmes de Longueuil, avait publié une vaste étude sur le sujet de la sécurité dans notre ville, au printemps 2017. Nous adopterons les stratégies qui sont ciblées dans cette étude, soit l’aménagement urbain, le renforcement du sentiment de sécurité des citoyennes et citoyens et le renforcement de l’implication citoyenne quant à cet enjeu. Cette étude avait également répertorié plusieurs endroits névralgiques, où la sécurité méritait d’être améliorée. Nous nous baserons sur leur expertise pour identifier les priorités, en collaboration avec eux et de concert avec les autres groupes communautaires, sans oublier nos services policiers », a conclu Catherine Fournier, candidate à la mairie pour Coalition Longueuil.